Forum pour la campagne d'Akiraos
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [PJ secondaire] Lorayne Solar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 27/09/2016
Localisation : Secteur B-42

MessageSujet: [PJ secondaire] Lorayne Solar   Mer 1 Fév - 10:55

Sergent / Major / Lieutenant de la première escouade de Forces Spéciales N7 / Aspirante / Portée disparue / Aspirante de la Legio Pallidus Mor Lorayne Solar




-- Ne soyez pas de ces hommes apitoyés par leur devoir. Subi, le devoir est si pointu, si aigre, si froid. Portez-le ! Aimez-le ! Pour la gloire de l'Imperium et de l'Empereur-Dieu, mêlez-le à votre vie, au sens-même de votre existence ! Donnez-vous une chance de découvrir la plénitude du service plutôt que de la servitude, la chaleur de la foi plutôt de que la croyance, de pureté de l'abnégation plutôt que de la bienveillance, la puissance de la volonté plutôt que du désir, du destin plutôt que de la chance. Le devoir, c'est la main tendue de l'Impérium. C'est à vous de la saisir. --



Génèse


La planète de Lorayne, Wyrm, a été colonisée il y a un peu plus de deux ans par les troupes du Seigneur Capitaine Calpurnia. C'était un monde très arriéré technologiquement - la poudre connaissait ses premières heures, des rumeurs courraient sur la possibilité d'un jour manier l'énergie des éclairs et on n'avait pas encore exploré les autres continents. Dans les terres du Roy Hermin IV, la capitale de Tho-kan prospèrait, profitant d'une position stratégique sur les axes commerciaux de la région. Et dans cette petite ville, la boulangerie artisanale de la famille Timka ravissait les papilles des petits bourgeois du quartier.
A sa tête, le père de Lorayne tenait le commerce d'une main de fer, imposant sa rigueur de travail à ses enfants afin de s'assurer de la reprise de celui-ci lorsque la vieillesse pèserait trop sur ses épaules.

Sauf que Lorayne... elle s'en moquait bien, du pain, de l'école, et des règles en général. Au grand regret de sa mère, la jolie blonde de 15 ans a toujours été un tantinet garçon manqué. Il ne se passait pas une semaine sans que la jeune fille ne rentre sans bleu, sans ennui, ou les deux à la fois.
Ce qui la faisait rêver, c'était les histoires de son grand-père Gurdan, ses souvenirs de l'armée, de ses combats et de ses entraînements, des collègues dont il a fallu rabattre le caquet, les supérieurs à impressionner... Il l'entrainait souvent à ses réunions d'anciens combattants.

L'armée du Roy, qui faisait tant rêver la jeune fille, était pourtant inaccessible : seuls les hommes ont le droit de s'engager pour la défense du pays. Elle a pourtant tout essayé pour s'y faire accepter, même offrir un pot-de-vin au type de la visite médicale. Rien. A. Faire.

Quand les troupes des hommes du ciel sont descendus sur leur monde, le Roy n'a pas fait de résistance face à l'envahisseur, dont la supériorité technologique aurait de toute façon décimé armées et civils. Ils ont été accueillis tels les héros fantasmés dont parlent les anciennes légendes, des divinités.
Lorayne regardait d'un œil amusé, intrigué, et terriblement envieux les soldats qui paradaient victorieux dans la ville. Et son regard s'arrêta net sur... les silhouettes féminines qui composaient la parade.

Elle se leva tôt le lendemain du défilé pour assister au largage de la cathédrale pré-construite, fut parmi les premières à inhaler la poussière soulevée par l'impact, privilégiée des premières messes en l'honneur de celui qu'elle apprendrait à vénérer comme l'Empereur-Dieu. Elle mima à un soldat qui passait par là de vouloir s'engager,grotesquement, un salut impérial et un fusil tenu en main. Apitoyé ou amusé, il l'orienta jusque la tente de recrutement. Une sœur Famoulous, Martha-Bénédith lui offrit un dictionnaire (du papier, quel chose précieuse !) de bas-gothique, et lui traduisit de revenir la semaine prochaine si elle désirait toujours faire partie de l'armée de l'Empereur. Pendant les 6 jours qui suivirent, elle s’entraîna jour et nuit avec son grand-père au combat, au bas-gothique, à copier la posture des gardes qu'elle croisait, assista à toutes les messes. Elle chassa de son esprit les rumeurs de traité visant à épargner aux femmes de s'enrôler pour l'Empire. Après tout, elle avait une convocation, et ce passe lui vaudrait le droit d'être évaluée comme les autres. Elle avait même appris par cœur un plaidoyer pour défense son droit à s'engager :"Servir l'Empereur est mon droit, mon devoir et mon honneur".

Le Marteau de l'Empereur


Le jour même, elle se coupa les cheveux courts, laissa une lettre d'adieu sous son lit, embrassa une dernière fois son papy avant de partir, quelques heures avant le réveil de ses parents. Il ne manquerait plus qu'ils tentent de la retenir ! Elle était la première arrivée, avant que les caravanes de nobles dédaigneux, l'un d'entre deux accompagnés d'une esclave, ne la rejoigne. Elle serait toujours première. Elle serait l'excellence. Elle ne lâcherait pas cette opportunité en or qui lui tendait les bras.

Un homme terrifiant vient à la rencontre de la petite troupe amassée devant les portes. Un recruteur, qui articula, persuadé que personne ne les comprendrait l'engagement terrifiant auquel tous se livreraient une fois les portes franchies. "L'échec ? C'est la mort. La désertion ? C'est la mort. Bien sur, cette bande de sauvage ne comprend pas un traître mot de ce que je dis, donc vous en acceptez les conditions. Il n'y a ici que des tarlouzes endimanchées, une pauvre fille au fond et, toi t'as l'air moins gourde que les autres, tu fais quoi ici ?" Et sa surprise, Lorayne répondit : "Je viens m'engager pour la gloire de l'Empire". Et vlan.
Bien sûr, certains tentèrent de la rabaisser ou de l'écarter - parfois pour sa féminité, parfois par jalousie de ses résultats - mais rien n'a su la faire flancher. Elle eut la possibilité, comme tous, de choisir un nouveau de nom de famille. Elle prit alors un nom d'homme, comme un ultime "Allez-vous-faire-foutre" lancé à la face du monde. Lorayne Solar était née.

Après quelques mois passés dans le camp d'entrainement, un petit groupe plus compétent, dont Lorayne, fut envoyé dans l'espace pour poursuivre leur formation. A partir de ce moment, une escouade fut formée, et les entrainement collectifs étaient mis en place pour souder le groupe. Elle se positionna en lien entre les personnes, parlant à tout le monde, s'élevant petit à petit en meneur du groupe. L'excellence des résultats de son escouade lui valurent d'être promu Sergent de celle-ci (tandis que son supérieur Terence Orus devenait alors Caporal) et surtout de terminer son entrainement à bord du plus prestigieux des vaisseaux de la flotte : The Son of Tempus.

Depuis un mois désormais, le service du Sergent Lorayne Solar est officiel, le temps de la formation s'est achevé. Elle dirige la 2ème escouade du 9ème régiment d'infanterie mécanisée. Sa collègue Tona Criss, dirige la 1ère. Tout ce beau monde obéissant aux ordres du Lieutenant Lucky Lance, qui commande l'intégralité du régiment.
Sa première mission de terrain ? Repousser une horde Tyranide. La base. Tellement facile que l'escouade est revenue avec juste un blessé... En tout cas c'est le mensonge rassurant qu'elle passe dans son esprit. Elle sait pertinemment que la mort était proche. Le sang vert qui la couvrait et la mémoire des deux escouades détruites sous un jet d'acide lui rappelle tout les jours.
Pourtant, l'adrénaline de la bataille ou l'ennui profond de sa vie d'avant ?
Pour rien au monde elle ne retournerait faire du pain.


Nouveau capitaine, nouveau vaisseau


Je ne pourrai décrire ici en détail les états de service du Sergent Solar, en raison de l'arrêté F485-7K qui déclara que les souvenirs de sa mission devaient lui être enlevés.
Elle a cependant reconstitué une partie de sa mémoire : Elle a réussi l'Empereur-seul-sait-quoi, vu ou affronté l'Empereur-seul-sait-qui (mais qui lui aurait valu la paix de l'Empereur normalement) et le capitaine Tristan Isender, l'Empereur-seul-sait-comment et surtout l'Empereur-seul-sait-pourquoi, lui a épargné la vie, et a demandé en plus de cela qu'elle serve sur son navire lors du transfert. Une telle requête précipita son avancement.

Spoiler:
 

Elle fut catapultée Major, avec 4 mois, le temps de son transfert et pas un jour de plus, pour se montrer à la hauteur. Puis, à peine en poste, elle fut convoquée par le Colonel Fabian Ultramarine. Elle serait finalement Lieutenant... de la première escouade de troupes de chocs du vaisseau. Son service au sein de la garde impériale est officiellement terminé ; elle rentre sous les ordres directs du garde de Bleu et d'Or...

Elle est depuis entrainée aux côtés des Spaces Marines, avec son escouade. Celui qui est voué à la (lourde) tâche des les amener au meilleur d'eux même est le Sergent Scout vétéran Quigus Motrios.

Spoiler:
 

Alitée plusieurs jours suite à une bataille contre un chef ork, le Sergent lui a apporté un défi intellectuel et crucial pour son avenir. De ces quelques minutes de temps libres, suppose-t-elle, celui-ci lui a enseigné les rudiment de l'Impérius, un jeu de tactique semblable aux antiques échecs, mais plus détaillé et complexe. Elle n'a de cesse depuis que de tenter de l'impressionner, réfléchissant parfois des journées entières à une stratégie à mettre en place durant la partie.

Parmi ses hauts-faits, elle a tout récemment sauvé la vie de l'alliée du Seigneur Capitaine, une assassin ayant essayé de l'égorger de dos lors de sa mission sur Armageddon Prime.


Il est venu le temps de marcher


Spoiler:
 

Le Lieutenant Solar, après quelques errances, a repris le goût du devoir, grâce à deux confessions successives qui ont su lui ouvrir les yeux.

Elle ne sera pas que pilote d'un Chevalier. Elle excellera.
Elle a retenu de sa confession qu'elle se trompait sur le sens de son devoir. Elle qui pensait ne se battre que pour l'Empereur et l'Empire, est sortie du Temple avec une certitude : elle se bat aussi grâce à lui. Lorsque que la Soeur Famoulous qui l'a confessée a évoqué les raisons de son engagement dans l'armée, elle s'est souvenu. Elle s'est souvenu de l'émerveillement face à la première cathédrale, de ses poumons vidés par les entrainements au sol, du sourire tendre de la Soeur Famoulous en lui remettant ce dictionnaire qu'elle garde encore. Elle s'est souvenu que, dans l'immensité de l'Univers, elle aurait pu passer toute sa vie sans que l'Empereur ne l'attire à lui. Regonflée à bloc, déterminée à remercier la soeur et son invité surprise, elle triomphera de tous les défis. Qu'importe si sa vie change. L'empereur lui a tout donné. Des alliés, qui ont traversé avec elle les batailles. Des amis, sur qui elle peut compter. Un Seigneur Capitaine, grâce auquel elle voyage dans des contrées plus lointaines qu'elle n'aurait jamais soupçonné. Du temps, qui a toujours joué en sa faveur. Un destin, qu'elle embrassera et découvrira au rythme que l'Empereur jugera bon.

Alors, elle lui donnera tout.
Il est temps de marcher.


Spoiler:
 

Ses projets actuels sont les suivants :

[Ne pas lire à moins que vous vous soyez intéressés à elle]:
 

Et comme la Soeur l'a dit, si d'autres raisons viennent renforcer sa passion, elle n'en rougira pas.

-- Je ne crains pas la mort. Je crains de ne pas parvenir à rendre ma mort utile à l'Impérium. --


-- Brisez-moi, mon Devoir me fait avancer. Oubliez-moi, l'Empereur connait mon nom. Ôtez-moi l'espérance, Il m'a offert la certitude.


Dernière édition par Marie le Mer 22 Nov - 21:58, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 27/09/2016
Localisation : Secteur B-42

MessageSujet: Re: [PJ secondaire] Lorayne Solar   Mer 1 Fév - 12:26

Escouade collègues aspirants actuels et faits d'armes



** Images en spoiler **


- Technaugure : Eliana



Spoiler:
 

Background : Ancienne esclave, son maitre continuait à l'exploiter au sein de la garde impériale. S'est battue pour sa liberté grâce aux encouragements de Lorayne. Particulièrement douée, elle progresse très vite au sein de la hiérarchie de l'Adeptus Mechanicus. C'est la personne dont Lorayne est la plus proche dans son escouade.
Faits notables : A négocié pour qu'un membre de son escouade reçoive une cybernétique de remplacement efficace, gagnant au passage le privilège d'être formée puis de pratiquer elle-même cette opération délicate.
Actuellement en soin intensifs suite à la mission d'infiltration du vaisseau Ork.


- Operator de chimère : Dimitri
Spoiler:
 



Background : "Concurrent" loyal de Lorayne lors des épreuves et des entrainements depuis le début, sa bonhommie a toujours soudé le groupe. Pilote efficace, sa dévotion en fait également un prêtre remarquable.
Faits notables :


- Storm trooper : Alban



Spoiler:
 

Background : Issu d'une famille de tradition militaire, il a visé l'excellence au sein de la Garde Impériale. Promu au sein des Strom Troopers, il fait ses premières armes au sein de l'escouade de Lorayne ; ses lacunes en bas-gothique en faisant un élément difficilement gérable pour le moment.
Faits notables : Ne progresse pas si vite que les autres, a besoin d'encouragements pour ne pas lâcher.


- Medic : ---



To be determined.


- Maitre des armes : Maximus



Spoiler:
 

Background :
Faits notables : Lors de la bataille contre le tyranides, un pygargue a fondu sur lui. Il s'en est miraculeusement tiré avec "simplement" une jambe en moins. Grâce aux contacts d'Eliana et à la demande formulée par Lorayne, il est actuellement en rééducation. équipé d'une cybernétique efficace qui ne porte pas préjudice à ses capacités.


- Vétérane spécialiste des armes lourdes : Séraf



Spoiler:
 

Background : Cette vétérane a besoin d'estimer pour respecter, ce qui lui a valu quelques soucis au cours de ses précédentes affectations. Pour l'instant, son service avec l'escouade de Lorayne se passe plutôt bien. Elle est une ressource incroyable pour entrainer ses camarades, un puits de savoir et un
Faits notables : S'entraine avec un groupe de troupes d'élite. A participé lors de la "mission oubliée". Second de l'escouade.


- Ogryn : Grunt
Spoiler:
 




Background : Il est difficile de se faire une opinion de Grunt, les Ogryns étant particulièrement ... par nature ... imperméables à la communication. Cependant, sa bonne volonté pour défendre l'escouade en cas de besoin en fait un membre à part entière du groupe. Lorayne a toujours refusé de le voir comme un mur vivant et sacrifiable.
Faits notables :


- Sniper ratling : Sneek



Spoiler:
 

Background :
Faits notables : A participé lors de la "mission oubliée".



POUR L'EMPEREUR !






Dernière édition par Marie le Mer 22 Nov - 21:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 27/09/2016
Localisation : Secteur B-42

MessageSujet: Re: [PJ secondaire] Lorayne Solar   Lun 1 Mai - 20:32

Anciens camarades




** Images en spoiler **

- Medic : Andrew




Spoiler:
 

Background : Noble discret enrôlé dans la garde impériale à défaut. Il est courageux pour soigner, mais stresse facilement lorsque le combat le concerne directement.
Fin de l'histoire : A renoncé lors du passage de l'escouade au niveau "troupes de chocs".

- Medic : Soria




Spoiler:
 

Background : Suite à la démission d'Andrew, Soria est venue renforcer l'équipe de Lorayne en tant que médic.
Fin de l'histoire : Lors de l'explosion du vaisseau ork, celui-ci ouvert sur le vide. Malgré le grappin qui l'ancrait à la carcace, elle fut emportée par un débris. Elle donna sa vie pour protéger celle d'Eliana.

- Commissaire : Kromik

Spoiler:
 



Background : Déterminé à servir la Garde Impériale plus que tout, il a souhaité démissionner lorsque les troupes de Lorayne ont muté vers leurs affectations actuelles. Mais même si, pour reprendre ses mots, les troupes de chocs ne "sont pas des chiffes molles", on a toujours besoin d'un bon commissaire avec un bon bolt au poignet.
Faits notables : N'a encore tué personne de l'escouade. Mine de rien, pour un commissaire, c'est rare.
Mort durant un accident d'entrainement au Pallidus Mor.


Dernière édition par Marie le Mer 22 Nov - 21:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 27/09/2016
Localisation : Secteur B-42

MessageSujet: Re: [PJ secondaire] Lorayne Solar   Mer 22 Nov - 21:51

Le serment de Foi




*
Aimez l’Empereur-Dieu, car il est le Sauveur de l’Humanité
Obéissez à Ses mots, car ils vous guideront vers la lumière
Ecoutez et respectez sa sagesse, car elle protègera votre âme
Murmurez Ses prières avec dévotion, car elles sauveront votre âme
Honorez Ses servants, car ils propagent Sa parole
Tremblez devant sa Majesté, car nous marchons dans Sa trace
*
Combien sommes-nous, à prononcer quotidiennement ces mots ? Mon Empereur-Dieu, combien sommes-nous à te prier pour obtenir une faveur ? Combien sommes-nous à te prier comme une défense contre les hordes d’adversaires qui bordent ton Impérium ? Combien sommes-nous de voix en ton esprit, qui viennent réclamer une étincelle de Ta bonté, de Ta fureur, et de Ta sagesse ? Nous sommes des milliards à prononcer tes prières. Nous sommes des millions à les comprendre. Je t’ai souvent prié mon Empereur-Dieu, mon Sauveur, pour que Tu sauves mon âme, renforces ma foi, guide mes coups et protège mes hommes. Nous sommes des millions à te prier.

Ta lumière est trop grande pour être comprise. Tu es notre phare, notre guide, notre lame, notre âme, notre connaissance, notre sagesse, notre volonté, notre armure, notre ultime rempart, notre seul point de repère dans l’espace infini dans lequel nous dérivons, notre camarade et notre raison dans la solitude de l’existence. Tu es notre espérance, l’impulsion à la base de notre société, notre génie, notre force, notre motivation, notre justice. Tu libères nos esprits, tu purifies nos cœurs, tu broies l’esprit de l’infidèle, tu exhortes au meilleur de nous, tu contrôles nos pensées, tu vis dans le vide de nos silences intérieurs. Tu prends soin de nous avant, pendant, et par-delà nos vies. Ces mots ne sont rien, pourtant, pour décrire ce que Tu es. Ce ne sont que tes aspects de Ta grandeur, une banale esquisse, qui n’a ni relief, ni contexte, ni précision, ni couleur.

Dans ce monde dont on dit qui n’est que guerre, nous avons oublié que la Grandeur existe, puisque Tu l’as bâtie. Nous avons oublié que l’Espérance existe, sans quoi la guerre n’a aucun sens. Nous avons ce que Tu as tant sacrifié pour nous laisser obtenir. Nous T’avons tous oublié.
Comme des millions d’autres, aveuglée et ignorante, sans Toi, je me suis retrouvée seule face à ma faiblesse. La peur de l’Ennemi aurait pu m’écraser, mais je me suis réfugiée vers Toi. Mon humanité m’a rattrapé et m’a guidé, presque malgré moi.

Par instinct, puis par conviction, et maintenant par certitude, j’ai cessé d’avoir peur. J’ai effacé tout doute, tout tremblement. Je ne T’implorerai plus de m’offrir Ton salut. Je sais que Tu le feras car je fais le serment de Te servir. Je sais que Tu œuvres déjà, mon Empereur-Dieu, à sauver l’humanité. Je sais que dans Ton éternel sacrifice au Trône d’Or, Tu nous protèges. J’ai médité et je T’ai vu. De cela je tire une grande force de cœur, pourtant je sais que je ne suis qu’aux balbutiements de ce que sera ma Foi. La persévérance dans la prière sera ma voie. Aujourd’hui et chaque jour, chaque heure, chaque seconde à venir, je viendrai avec humilité.

Je laisse mon esprit Te trouver, je laisse Ton Evidence l’emporter. Je laisse simplement mon esprit s’émerveiller de Ton existence. Je me promène dans les jardins de Ta foi, j’y flâne avec un bonheur sans limite. Je prends par mes quelques mots le temps d’esquisser les contours de ce que je perçois enfin de Toi. Je Te contemple. J’y parviens car au fond de mon cœur, je te porte de l’Amour, un Amour pur et inconditionnel, et que je me concentre sur Tes enseignements et Tes Saintes Ecritures.

Je Te contemple car je sais que ta Grandeur me dépasse, et si je devais la recevoir aujourd’hui, mon esprit la rejetterait. Je serai persévérante, mon Empereur-Dieu, pour que la répétition de Ta Parole ouvre mon cœur et le tourne vers toi, et que le respect de Tes règles purifie mon âme. Je serai persévérante pour pouvoir recevoir Ta vérité. Je vivrai par Ta Loi, parce qu’elle est Juste, et parce qu’elle est Ta main tendue. Aujourd’hui et chaque jour, mon Empereur-Dieu, je Te contemplerai jusqu’à ce que mon esprit saigne de ton sacrifice. Je souffrirai avec Toi, mon Empereur-Dieu, pour Te comprendre et de mon insignifiante vie, je Te soulage. Je te ramènerai avec moi des millions d’âmes pour te soulager.

Le plus grand de nos ennemis est celui qui loge en nous-même. C’est l’horrible et perfide inertie du corps et de l’âme, qui nous pousse à nous contenter du suffisant, à protéger uniquement ceux qui nous sont proches, qui nous fait nous pardonner à nous-même les affronts que nous devrions venir repentir à genoux dans le verre et la braise. Quel est cette horrible spirale qui entrave ma liberté de Te rejoindre, qui me guide vers la lente décadence, quelle est cette paresse qui nous ronge tous ? Pourquoi est-ce si évident de se laisser dire que nous sommes des millions et que notre masse suffira, alors que sans l’effort individuel rien n’est possible ? Une seule âme sainte saurait traverser une armée d’infidèle. Je vivrai par Ta Loi, car c’est vivre avec Ferveur. Je me transcenderai par Ta main et pour Ton salut. Je gravirai le chemin difficile de l’Extase face à toi ; je recevrai Tes présents. Je fais de mon esprit une digue de fer et d’or, pour que ma Sérénité puisse T’abriter ; pour être le vaisseau de Ton implacable volonté.
J’ai conscience de ne pas Te voir tel que tu es, mon Empereur-Dieu. Mon esprit cherche encore mille mots et mille phrases pour décrire. Mais je Te fais le serment, mon Empereur-Dieu, je serai pure, soumise, aimante et humble. Je serai pure, car Ta parole et Ta loi seront mes seuls principes. Je serai soumise, mon Empereur-Dieu, car Ta volonté est une joie, et que je Te suis avec confiance et certitude. Je serai aimante, car je serai éclairée, et que je saurai être reconnaissante pour chacun de tes bienfaits. Je serai humble, mon Empereur-Dieu, car je sais que mon humanité et l’humanité entière ne sont rien sans toi, et que je ne suis que l’une parmi les millions de tes sujets. Que Tu me foudroyes si je me fais parjure !

Je ne suis qu’une femme parmi des millions, qui s’acharne à gravir cette pente vertigineuse que Ta simple existence. Et par Ta Grâce, que je suis ravie que nous soyons des millions. Que nous soyons une masse entière à T’aimer comme Tu le mérites, à être emportés par Toi, à contempler Ta lumière ! Je contemplerai aussi cela, mon Empereur-Dieu. Je contemplerai pour Toi la beauté de l’Humanité, de Ta création, de Ton univers. Je vivrai et de mourrai pour défendre tout ce que Tu as créé, pour récupérer ce que nous avons perdu, et poursuivre plus loin encore Ton œuvre. Et nous sommes des millions avec ce désir brûlant au fond de nous. J’en soulèverai des millions d’autres. Et eux à leur tour. Si j’en suis digne, alors, mon Empereur-Dieu, après T’avoir ignoré, T’avoir découvert, T’avoir mal compris, T’avoir aperçu, T’avoir cultivé, T’avoir médité, T’avoir contemplé, T’avoir laissé éblouir mon esprit, alors mon Empereur-Dieu je sais que Tu m’uniras à toi, que je trouverai par Toi mon éternel salut. Je marcherai cette longue route. Car, mon Empereur-Dieu, je Te sais, je sais que Tu connais chacun de Tes enfants, et que voyant ma pauvre âme se déchirer et de retisser pour se forger en Ton épée, je sentirais Ta chaleur m’encourager.

*
Je suis née pour te servir, mon Empereur-Dieu
Et je mourrai en te servant.
Je vivrai pour ton honneur et pour ta gloire ;
Et je mourrai pour ton honneur et pour ta gloire.
Ma mort pour toi, mon Empereur-Dieu, sera ma victoire.
Je sais reconnaitre au sein de tous les adversaires
Que le seul vrai ennemi loge en mon cœur.

Dans les Ténèbres, j’amène Ta flamme
A l’ignorant, j’amène la Foi
Ceux qui accueilleront Tes dons vivront,
Mort et damnation à celui qui les refuse.
*

Ô, mon Empereur et mon Dieu, en cette prière, je Te remercie pour l’Espérance.
Loué sois-tu, mon Empereur et mon Dieu. Toi qui règne pour des millénaires et des millénaires, à Terra et aux Cieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 27/09/2016
Localisation : Secteur B-42

MessageSujet: Re: [PJ secondaire] Lorayne Solar   Mer 22 Nov - 21:53

Le chemin de la Lumière


*
De la faiblesse de l’Esprit ; Nous sauve l’Omnimessie
Des mensonges de l’Autre Chemin ; Ses Circuits nous préservent
De la rage de la Bête ; le Métal nous protège
Des tentations de la chair, le Silice nous lave
Contre les ravages du temps, l’Anima nous fortifie
De cette cage de matière biologie qui se putréfiera, Ô Dieu-Machine, libère-nous.
*


Mon Empereur, mon Dieu, mon Omnimessie,

Le temps des contemplations est fini. Le devoir a repris son rythme effréné, et je cours pour l’enlacer comme jamais auparavant. Voici plusieurs mois maintenant que Tu as guidé mes pas, et je commence enfin à prendre la mesure du Miracle que Tu as fait. Le Confesseur Ornastas priait pour que l’on sauve sa tendre Katara ; et Tu as rendu possible la victoire Impériale. C’est un immense honneur que Tu m’as offert, Ô mon Empereur, d’être l’un de Tes pions dans cette lutte. Tu as entendu mon désir de Te servir et Tu pris ce qui T’appartenais pour le placer là où Tu en avais besoin. Dans Ta bonté pourtant, je ne suis pas une sacrifiée de cette bataille. Mon chemin se prolonge ici, au sein de la Legio du Pallidus Mor. Aspirante à nouveau, le chemin que Tu avais déjà tracé se prolonge, avec une logique et une fermeté implacable. Nul ne se dérobe à Ta volonté.

Pourtant, je ressens aussi une sage prudence ; depuis l’incursion honnie dans le vaisseau lors de notre voyage jusque le monde forge. Mes hommes m’ont raconté que Tu avais fait briller mon corps d’une lumière insoutenable aux yeux de la créature, qui sous Ta puissance a brûlé vif. Dans la tension du combat, j’ai résisté, et ma foi a été remarquée. La Princeps Senioris que Tu m’as permis de sauver a été très claire ; trop d’attention serait mauvais, car je n’aurais peut-être pas le temps d’achever ma formation que déjà le Ministorum souhaiterait à nouveau m’envoyer au front. Aussi, je garde ma foi pour le moment voilée de pudeur, pour ne la révéler qu’à ceux prêts à l’entendre.

Les mystères du Culte Mechanicus me sont désormais enseignés. J’ai résisté au changement d’abord, craignant de perdre de vue Ta Lumière ; puis je l’ai embrassé, me rappelant à ma promesse d’être humble face à Tes enseignements. Et j’ai écouté Tes servants, comme le Culte Impérial le clame. J’ai écouté et ressassé mille fois les Mystères et les Avertissements sacrés. Je n’ai pas Ta fulgurance, et l’exercice de Te comprendre est ardu. Le Culte Mechanicus m’apprend à ne vivre que pour parvenir à la compréhension de Tes cadeaux, chaque humain apportant sa pierre à l’édifice. Mon Empereur, mon Dieu, mon Omnimessie, et puisses-tu guider mon esprit vers le Vrai Chemin.

1. La vie est un mouvement dirigé.
2. L’esprit est l’étincelle de la vie.
3. La conscience vient de la capacité à apprendre la valeur de la connaissance.
4. L’intelligence est la compréhension de cette connaissance.
5. La sensibilité est la plus simple des formes d’intelligence.
6. L’Intellection est le Vrai Chemin de la Compréhension
7. La Compréhension est la clef de toute chose.
8. L’Omnimessie connait tout, comprend tout.

J’ai cherché précisément dans mon dictionnaire l’origine de chaque mot pour comprendre ma prière. Je ne me suis pas arrêtée à ce que je croyais connaitre des mots.
1. Qu’il soit donné un objet, et qu’il soit donné l’objectif de voir si cet objet non identifié est vivant. Seul un objet qui prend irrationnellement une direction de croyance peut être appelé un Etre Vivant, au sens le plus glorieux du concept.
2. Aucun mouvement ne se crée par lui-même. La conséquence vient de sa cause. Et ce qui cause le mouvement de l’Être Vivant, c’est son Esprit. En cela, on peut dire que la Machine possède un Esprit car elle est mise en mouvement par, d’une part les données sélectionnées et de deux, sa mécanique interne qui produit un résultat fixe, prévisible et donné.
3. La conscience n’est pas la capacité à apprendre. La conscience vient de la sensation obtenue une fois que l’Etre Vivant a appris : nous savons ce que nous avons appris, nous pouvons le réutiliser, nous savons s’il s’agit d’une information utile ou non. Une machine, même capable d’organiser une base de données en vrac en données exploitables, n’aurait pas forcément cette agilité de l’Esprit de savoir réutiliser ces dernières.
4. Pour faire la nuance, ce qui n’est que la capacité à apprendre se nomme Intelligence. C’est l’outil de la conscience.
5. Avoir conscience qu’il vit est la première chose qu’un Etre Vivant comprend. C’est cela qui lui permet ensuite d’interagir avec le reste du monde. C’est un pré-requis au développement de son Intelligence. C’est uniquement au travers de son expérience empirique qu’il peut acquérir les données qu’il analysera ensuite par sa réflexion.
6. Pourtant, même s’il a conscience de vivre, un Etre Vivant ne sait pas instinctivement pourquoi il vit, ce dont est composé son corps, son esprit, ni comment ses pensées se forment. De cet exemple découlent plusieurs aspects d’égale importance :
- La réflexion réelle, profonde n’est pas un réflexe mais un exercice de l’Esprit pour avancer. Celui qui veut servir l’Empereur se doit d’avoir plus de compréhensivité que d’innéité afin d’accomplir son Devoir dans la plus complète des formes qui lui est donné d’achever.
- La réflexion sur soi-même est ce qui permet de s’éveiller aux limites du corps. Déclarer que « la chair est faible » n’est pas simplement un constat, la décision empirique que la peau est plus souple que le Métal. Cette phrase est l’aboutissement de l’introspection de l’homme qui se voue à servir l’Adeptus Mechanicus et l’Omnimessie, qui comprend n’avoir que peu de sens sans l’assistance divine de l’Omnimessie et la Technologie, son divin présent.
- Le Vrai Chemin se base sur l’existant ; il comprend, analyse, intellectualise, et conceptualise, dans cet ordre. L’aléatoire, le chaos, l’irrationalité ou l’hypothèse sans support fondé ne sont pas des voies honorables. Ce chemin ne peut se faire qu’en suivant la loi et en respectant l’ordre que Tu dictes.
- Le mot « Compréhension » a été choisi avec une volonté précise. D’après le dictionnaire que la Sœur Dialogus m’a offert sur ma planète natale, il signifie littéralement « tout devant la main ». Le début du mot, « con » signifie « tout ensemble ». Et « prendre » signifie tout autant « prendre », « atteindre » que « prendre racine et s’élever ». La compréhension n’est pas le simple résultat de l’apprentissage, il faut du recul pour « tout » voir d’une fois. Et si nous « atteignons » ce savoir, alors qu’il « prend racine » en nous, nous nous élevons car, comme dit précédemment, l’Être Vivant est capable de réutiliser ce savoir et nous en ressortons grandis.

7. La Compréhension est la clef de toute chose. Un humain rationnel pourrait vous dire, après toute cette introspection, que sa vie n’a aucun sens. Se contenter d’une telle réponse, ce serait oublier ce qui a été énoncé plus tôt dans cette prière. C’est oublier que la vie est un mouvement dirigé. Il est impossible qu’elle n’ait pas de sens. Seul celui qui prend la décision irrationnelle de croire donne son mouvement à l’Humain, guide son esprit vers plus grand que lui. Vers Toi, mon Empereur, mon Dieu, mon Omnimessie. Par Toi, l’Humanité possède littéralement « tout devant sa main », à portée de compréhension. J’ai toujours remis en question ce que je voyais pour y trouver une vérité qui transportera mon âme plus loin que là où elle vit. Ce choix, maintenant je le comprends, est un acte de foi. Tu es notre Sauveur car tu es celui qui donne le sens même de notre vie. La Vérité Impériale et le Culte Mécanicus ne se heurtent pas ; ils se prouvent mutuellement vrais, et cette prière que nous récitons chaque jour se suffit comme démonstration de vérité.
A chaque fois question que l’Être Vivant se demande « Pourquoi suis-je en vie ? » et que sa réponse est l’Impérium, il se rapproche de la Compréhension.
8. L’évidence est que Ta Compréhension et Ta connaissance sont parfaites. Et si nul ne pourra jamais T’égaler, il est et demeurera le Devoir de chacun de travailler, pièce par pièce, à ce que l’Humanité profite au mieux de Tes présents.

Tes prêtres rouges ne sont pas, comme je pouvais le penser par ignorance, des génies originaux gardant jalousement un savoir précieux, rêvant de se transformer en gigantesques Calculators. Ils sont de véritables gardiens de chacun des rouages du Culte, pour ne pas pervertir le Vrai Chemin. Ils ne détestent pas leur enveloppe charnelle, car elle sert de point de départ pour voyage vers Toi. Ils ne désirent pas oublier leur humanité dans la Machine, mais cultiver le fragment de Ta Compréhension qui est en eux, communier avec Toi par l’exercice mécanique. La Logique n’est qu’un moyen et non une fin en soi. Un fragment de Ton intelligence, infime et fragile, est en nous, car Tu nous l’as offert. Nous le cultivons, car telle est notre Foi.
Les Avertissements du Crédo méritent également le plus profond des examens.

1. La mécanique xéno est la perversion du Vrai Chemin.
2. L’âme est avoir conscience de sa sensibilité.
3. Seul l’Omnimessie peut offrir l’âme.
4. Une sensibilité sans âme est l’ennemi de tous.
5. Le savoir des Anciens est indiscutable.
6. L’Esprit de la Machine protège le savoir des anciens.
7. La chair est faillible, mais les rituels honorent l’Esprit de la Machine.
8. Rompre le rituel, c’est rompre avec la Foi.

1. La mécanique xéno a été produite avec un raisonnement inconnu, par des races inférieures et n’appartenant pas à Ta Vérité Impériale. Leur création est impure. Seuls les hommes, tes enfants, sont dignes du Vrai Chemin.
2. Même si la Machine créée selon le Vrai Chemin possède un Esprit, la Machine ne possède pas d’âme. Cela indique que la Machine ne croit pas et n’évolue pas volontairement selon la Foi.
3. Car seul l’Omnimessie possède la puissance d’offrir une âme. Et surtout, seul l’Omnimessie en a le droit. Ce privilège divin ne doit pas être convoité.
4. Celui qui tenterait de créer une âme faillirait, créant ainsi une forme de vie évolutive sans Foi aucune, ce qui serait regrettable pour tous, tant pour l’Humanité que pour ses ennemis.
5. L’Humanité possédait jadis plus de connaissance qu’elle n’en possède désormais. Pourtant, je ne peux m’empêcher d’avoir un sentiment étrange en lisant ce passage. Sa réalité m’échappe encore. Les Anciens sont un mot aux multiples définitions, et aucune ne me semble digne de mériter une majuscule pour l’orner. Nos Ancêtres ? puisque l’Humain est faillible, leur savoir est peut-être plus complet mais pas plus irréfutable que le nôtre. Les Maitres ? La formulation serait étrange et peu efficace. L’intellectuation de cette phrase me semble impossible, je dois manquer de savoirs pour voir la vérité contenue dans ses mots.
6. Et voici que celle-ci me perturbe d’autant plus. Le Crédo démontre que la Machine possède un Esprit, mais un Esprit immobile et pur. Serait-ce un dénominateur commun de toute Machine ? Et protéger le savoir de qui ?
C’est comme si entre ces deux lignes se cachaient en plein jour une vérité indéchiffrable, brutale et guerrière… dont les Esprit de la Machine seraient, collectivement, les gardiens ?
7. La chair est imparfaite, mais sa dévotion permet à l’Esprit de la Machine de s’apaiser. Là encore, une vérité se cache par-delà la première lecture.
8. Rompre le rituel, tout comme s’arrêter au cœur d’une prière, est un manque de foi. Le rituel inclus également le respect de sa place dans l’Adeptus, et cela s’inscrit dans la défense commune, relève de la fidélité à l’Empire.

J’ai pourtant la sensation de n’avoir pas encore tout exploré de cette toute première prière. Je la copie, encore et encore, la couche sur le papier, la lit à l’envers, à l’endroit, l’écoute et la récite, ou tout en même temps, pour en déterrer la plus satisfaisante des nourritures de l’Esprit, la quintessence même de sa signification. Je n’aurais de relâche que lorsque que je l’aurai trouvée.

Une piste cependant me semble crédible, et encore une fois, très linguiste. Pour un Culte organisé autour d’un langage aussi précis et efficace que le binaire est, je ne serai pas surprise qu’ils aient caché au sein de leur Crédo des doubles-sens. Le Culte n’énonce pas la seconde liste comme étant une liste d’interdits, mais une liste d’ « avertissements », d’avis de méfiance. Mais d’après le dictionnaire, un avertissement peut également être une note laissée en préface d’un livre. Et ainsi mélangés avertissements et axiomes les plus obscures du Culte se lient étrangement bien, semblant dessiner les contours du moment du don Divin de la technologie à l’Humanité. Le parallèle Impérial ne peut pas être ignoré… l’Humain défie les règles qu’on lui fixe, borné par le plaisir de désobéir. Si le Crédo Mechanicus ne se contredit pas, et qu’il nous « avertit » de ne pas créer de vie sans âme, alors l’erreur a déjà été commise. Le Pallidus Mor pourtant, ne semble pas enclin à partager les erreurs du passé, et n’évoque rien de ses précédents exploits, ni de ses hontes. Ce n’est pas ainsi que j’obtiendrai plus d’informations, et s’ils ont décidés en leur sagesse de ne pas en parler, cela doit être justifié.

*
- Ce Dieu-Machine est laissé à tes soins
Combats avec ce Titan, et protège-le de la honte de la défaite
Sers ce Titan, et il te servira.
- Tel est mon serment.
*

Je Te prie désormais en redoublant d’ardeur : je prie le nom de l’Empereur-Dieu pour vider mon esprit et être une coupe vide dans laquelle Tu déverses Ta puissance, j’aiguise mes sens et mon corps à mieux Te servir ; et je prie le nom de l’Omnimessie pour absorber chacun de Tes Saints Enseignements et de Tes rituels, faire resplendir Ta logique à travers l’Impérium. J’entraine mon esprit à ce constant mélange de vide et d’agitations, je T’y vois partout. Par la grâce de l’Adeptus Mechanicus qui me forme, mon Esprit s’aiguisera pour aller à la rencontre de Tes mystères. Je deviendrai meilleure à répandre Ta parole, car je saurai véritablement la comprendre.

J’ai déjà hâte. Je fixe avec envie l’aboutissement de ces sept années restantes d’enseignement, et le moment angoissant et rêvé de m’unir à un Dieu-Machine. Face à la porte du sas, dans le vaisseau, je me souviens… un battement de cœur alourdi de plusieurs tonnes de métal, une respiration lente de millénaires de repos, un esprit qui m’appelait doucement à le rejoindre. Je me souviens de cette sérénité qui émanait du hangar. Je me demande si je ressentirai la même chose dans quelques années. Sont-ils semblables ou différents ? A quoi ressemblent leurs esprits ? Les Esprits de la Machine sont la preuve tangible de Ta puissance. Tu contrôles l’humanité et son destin ; Tu influences la technologie en parlant aux Esprits. Ce sont de minuscules fragments de Ta puissance que nous pouvons contempler chaque jour. Je ne perdrai pas de vue l’objectif que Tu m’as fixé. La Legio marche sans se soucier de la mort qui tend ses bras à l’imprudent et à l’audacieux, accomplissant son devoir sans sourciller. Je marcherai et mourrai avec eux.

« Souviens-toi, quand tu entres sur le champs de bataille, tu n’es qu’une partie d’un grand tout. Un rouage parmi des millions. Souviens-toi que tes armes sont plus que du métal ; habitées de la flamme spirituelle qui anime ton âme et donne ton pouvoir et ta cause. Oblitère ceux qui oublient de croire, ceux qui se sont écartés de la lumière et sont tombés. Souviens-toi que tes prières te protègent de tout danger, et que tu n’as rien à craindre sauf peut-être Sa miséricorde. Avance droit, avec honneur et gloire. » Telles sont les paroles du Technoprêtre Garal. La legio entière est tellement plus puissante encore que chacune des Titans séparés. Chaque décision est importante pour en tirer le plus grand parti. Par les doctrines de Monseigneur le Primark Ultramarines Guilliman et par Ta sagesse, nous prendrons celles qui nous guideront vers la victoire.

Le Confesseur m’a pourtant avertie, je dois lutter contre ma nature trop curieuse. Les méandres de l’esprit sont nombreux, et je ne dois pas perdre ma pensée en suppositions peu éclairées. Je ne faillirai pas, Très Saint Omnimessie, et je n’écarterai pas ma pensée du Vrai Chemin. Tel est l’ennemi qui loge en mon cœur, et par Tes prières il se tait. J’apprendrai à trouver le goût de la patience et de la sagesse dans le recueillement de la prière et l’expérience des batailles. Depuis que j’ai aidé la Compagnie du Pont et au Confesseur Ornastas à survivre, je le vois plus abattu. Sa Katara lui manque, et il porte sur mon âme le poids de sa chute. Mon Empereur, mon Dieu, écoute ses prières je t’en prie, et donne-lui un devoir qui lui rende la Flamme !
Protège ces hommes, qui seuls contre tous, ont su voir l’ennemi en leur voisin, leur père, leur fils, et se sont réfugiés dans Ta lumière. Il est isolé, ici, à l’écart du Culte Impérial qui lui est cher. Il a besoin d’une oreille attentive qui saura expier ses fautes et aussi savoir lui montrer les prouesses qu’il a accomplies durant la chute de Katara.

Protège également l’âme de Kromic, qui T’a rejoint. Je n’oserai dire « trop tôt », car tel est Ta volonté s’il nous a quitté, mais plus tôt que je ne l’espérais. J’imaginais pour lui une mort grandiose, se sacrifiant pour emporter avec lui un redoutable adversaire… Sa mort me laisse un goût amer. Je suis partagée entre la peine de perdre un camarade, la culpabilité de n’avoir pas pu le protéger, la déception de ne pas pouvoir porter son cadavre comme celui d’un héros… et pourtant, je sais que si Tu as décidé que le jour de sa mort était venu, rien n’aurait pu empêcher son trépas. C’était un grand homme, qui connaissait Tes Saintes Lois et les respectait et les faisaient respecter autour de lui. Nous honorerons sa mémoire et ses rappels à l’ordre comme s’il était encore présent.

Guide les pas de ma chère Seraf, qui te sert depuis si longtemps, pour qu’elle ne connaisse pas le même sort. Elle est un être qui irradie de Ta lumière, et si aveugle à sa propre beauté d’âme. Elle se révèle chaque jour un peu plus comme un véritable leader, ce que j’espère être un augure favorable pour son destin. Chaque fois que je croise son regard, je sais que je pose mes yeux sur l’un de Tes cadeaux. Je combattrai à ses côtés fièrement, jusqu’à l’accomplissement total de notre devoir.

Que les prières et les rituels d’entretien du bras mécanique de Maximus le préservent, et qu’il puise dans la machine la puissance de Te servir encore mieux. Je me souviens de son regard, dès le jour où il a su qu’il avait une chance d’accéder au titre de Princeps, de cette étincelle de défi joyeux, de sa volonté de fer qui s’affirmait encore un peu plus. Il est un soldat qui a souffert de la faiblesse de sa chair, a payé de sa peau, ses muscles et des fragiles os pour repousser les assauts acharnés de nos ennemis. Que le fer soit son bouclier jusqu’au dernier jour.

Eliana a embrassé depuis longtemps le Vrai Chemin du Culte Mechanicus, je la regarde évoluer de loin, l’esprit apaisé de la savoir parmi les siens. Je m’éloigne pourtant d’eux, par manque de temps.

Le Devoir m’appelle déjà à nouveau, mon Empereur, mon Dieu, mon Omnimessie… de la dévotion silencieuse je m’extirpe pour aller chanter Tes louanges à la Chapelle. Qu’il est bon de vivre par la prière et le devoir.

Que nos prières fassent resplendir Ta lumière sur Tolkhan entière.
Que nos prières de bas-gothique, de binaire, de haut-gothique, en patois ruche, en langues sauvages,
Pensées, murmurées, hurlées, ferventes, glorieuses,
Récitées jusqu’à l’épuisement des cordes vocales
Ou jusqu’à ce que les batteries des trasnmitors cessent de fonctionner,
Dans les salles d’entrainements, les quartiers, les champs de batailles, les cathédrales, les temples,
Qu’elles te désignent Empereur-Dieu ou Omnimessie, que toutes s’unissent
Pour faire résonner Ta parole jusqu’aux confins les plus reculés de la galaxie.

Ô, mon Empereur, mon Dieu, mon Omnimessie, en cette prière, je Te remercie pour la Connaissance
Loué sois-Tu, mon Empereur, mon Dieu, mon Omnimessie, Toi qui règne pour des millénaires et des millénaires, à Terra et aux Cieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PJ secondaire] Lorayne Solar   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PJ secondaire] Lorayne Solar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pier Solar est sorti sur... Megadrive !
» [ISD] Solar Flare
» Les écrits de tonton Solar, poème et tests de jeux!
» sondage Solar Impulse
» Pier Solar's Reprint Edition Disponible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Campagne Rogue Trader :: The Son of Tempus :: Garde Impériale-
Sauter vers: